Je débute ici une série d’articles sur l’harmonisation des chakras.

Vous y trouverez une synthèse sur chacun des principaux centres énergétiques et les moyens de les harmoniser : postures, huiles essentielles, pratiques de purification..

Le premier chakra est à l’honneur pour commencer, celui-ci étant notre socle, la base de l’édifice.

EL..

PREMIER CHAKRA : MULADHARA

(en sanscrit : mula : racine ou fondation)

 

Dirigé vers le bas, il est situé à la base de la colonne vertébrale, entre l’anus et les parties génitales.

C’est notre base, de son équilibre dépend la solidité de tout notre édifice.

Après une synthèse des symboles et correspondances nous présenterons les signes de faiblesse ou d’équilibre de ce chakra et la manière dont nous pouvons l’harmoniser.

Symboles : l’éléphant, symbole de patience, de force et de résistance.

Lotus à 4 pétales, souvent stylisé comme un cercle avec un triangle pointant vers le bas (symbole de l’esprit se connectant à la matière).

Couleur : Le rouge  est traditionnellement associé à ce chakra, mais il peut rayonner d’autres couleurs.

Son : LAM

Elément : terre.

Planète : Terre, Saturne.

Fonction : survie et prospérité.

Parties du corps associées : Base de la colonne vertébrale, l’anus, le rectum,  organes d’élimination : colon, vessie, reins, la prostate, le système lymphatique, le système du squelette (colonne vertébrale, os, dents, ongles..), les jambes, pieds, les chevilles et la circulation du sang et de l’énergie dans cette zone.

Pathologies en cas de déséquilibre : manque de concentration, agitation, anxiété, ressentiment…difficulté à trouver sa place ou dépression.

Au niveau physique, constipation, problèmes circulatoires,  faiblesses aux jambes. sciatiques, arthrose etc…

Sens : L’odorat est le sens associé à ce chakra.

Glandes : surrénales (réactions au stress, surtout quand la survie est menacée ou le territoire).

Aliments : protéines, viande. Les fruits de couleur rouge et la betterave rouge.

Les légumes et fruits sains en lien direct avec la terre.

Verbe : « J’ai »     Droit : à être là, à posséder.

Mantra : JE SUIS

 

Le 1er chakra gouverne notre instinct de survie, notre capacité à fonctionner sur le plan physique en assurant nos besoins primaires.

Son énergie alimente les autres chakras.

En liaison avec la Terre Mère, il est lié à l’acceptation de l’incarnation. Une fermeture de ce centre énergétique provient souvent de mémoires très douloureuses ou traumatisantes rattachées à l’incarnation dans d’autres vies ou dans la mémoire généalogique.

On y retrouve les expériences d’insécurité profonde, les problèmes de territoire, les séquelles psychologiques d’avortement, tous les ressentis d’impuissance et de peurs profondes…

Dans ce cas un travail de nettoyage et de purification au niveau de la mémoire cellulaire permet de retrouver la confiance, d’accepter vraiment l’incarnation et de se relier à l’énergie de la terre pour recevoir son soutien.

Les premières expériences de la vie d’une personne sont enregistrées dans ce premier chakra, de même que l’enfance et les vies passées, les souvenirs ancestraux. De même, le vécu avec la maman biologique colore le plus souvent notre relation avec la terre, l’image de la mère que nous avons intériorisée a programmé notre chakra de la base, influençant notre rapport avec la vie matérielle. il est bon d’apporter la guérison si nécessaire en  pacifiant le lien avec notre mère, ceci même si elle n’est plus sur ce plan d’existence.

Le 1er chakra est associé à notre nature tribale. C’est une expression de la force de l’univers qui dit : « nous ne faisons qu’un ».

La survie personnelle et celle de la lignée trouvent leur fondement dans ce chakra.

La sexualité bien que traditionnellement associée au 2ème chakra est profondément reliée au premier.

Et le premier chakra est le siège de l’énergie de la Kundalini,  la force vitale que nous possédons tous en nous. Souvent nommé la « déesse endormie » ou le « pouvoir du serpent », elle est représentée sous la forme d’un serpent enroulé autour du premier chakra, ou chakra racine, à la base de la colonne vertébrale.

Celle-ci  s’éveille suite à des pratiques de purification et d’élévation de la conscience (comme le Yoga de la Kundalini) mais il peut arriver qu’elle s’éveille aussi spontanément chez certaines personnes.

Un premier chakra en équilibre est garant d’une bonne santé physique, de vitalité et nous donne la capacité à rester stable et centré. Psychologiquement et physiquement nous nous sentons soutenus. Il nous est facile de subvenir à nos besoins matériels.

L’archétype positif  lié à ce chakra correspond au symbole nourricier universel : la Terre Mère, qui transmet également amour inconditionnel et compassion.

En négatif il peut y avoir l’insécurité, un ressenti de victime, l’incapacité à subvenir à nos besoins.

Des mémoires douloureuses de l’enfance peuvent peser de tout leur poids si nos besoins essentiels n’ont pas été comblés. (physiques, émotionnels).

Quand un travail de guérison s’est fait il est alors possible de dépasser les vécus de manques ou d’impuissance et de nous reconnaitre alors la capacité à subvenir à nos propres besoins. C’est prendre la responsabilité de notre vie et choisir consciemment notre meilleur.

Intégrer l’archétype positif de la Mère nourricière en nous c’est prendre soin de notre enfant intérieur, avec amour, tendresse et veiller à répondre à ses besoins.

C’est favoriser un lieu de vie paisible et rassurant.

C’est aussi poser des actes pour améliorer notre situation financière et favoriser notre prospérité. Modifier si besoin notre rapport avec l’argent pour accueillir dans notre vie l’abondance universelle.

 

PRENDRE SOIN DE NOTRE PREMIER CHAKRA :

Favoriser un bon ancrage a la terre.

Renforcer quotidiennement notre connexion à la terre nous permet d’augmenter notre vitalité, de régénérer notre corps et d’augmenter  notre confiance intérieure C’est conscientiser que nous sommes une âme qui habite un corps physique, comme une maison, que nous avons à aimer et à entretenir et c’est prendre plaisir à habiter notre corps.

L’enracinement procure un ressenti de sécurité indépendamment de nos ressources financières mais nous permet d’attirer plus facilement  ce dont nous avons besoin.

Nous construisons ainsi les bases solides de notre maison, à l’image de celle du petit cochon courageux, qui a bâti sa maison de telle sorte que le loup ne peut l’atteindre. Voici une métaphore importante, quelque soit les aléas de la vie, une base stable et forte nous protège.

  • Les huiles essentielles:

Certaines huiles sont d’une aide précieuse pour l’harmonisation de nos chakras. Pour le premier chakra, on peut les diffuser ou les utiliser en massages sous les pieds ou au niveau du coccyx. (prendre toujours soin de les diluer dans une huile végétale et vérifier que vous n’avez pas d’allergies auparavant).

Voici les plus recommandées pour Muladhara :

Cèdre, Nard, Patchouli, Cannelle, Myrrhe, clou de girofle, vétiver.

De manière générale, ce sont les huiles essentielles boisées et chaudes.

  • Les cristaux:

Certaines pierres peuvent vraiment favoriser l’ancrage, comme par exemple la Tourmaline noire. Les pierres rouges comme : le jaspe rouge, le grenat, le rubis.. Il se peut même qu’une autre pierre (brun  foncé, ocre ou noire), trouvée dans la nature, favorise votre ancrage, à vous d’expérimenter.

  • Les pratiques de méditation et visualisation.

Exemple : Méditation pour le premier chakra : se libérer de ses peurs.

https://www.youtube.com/watch?v=Di6-ioWYG3o

  • Affirmations:

Voici quelques décrets ou affirmation pouvant soutenir un travail de conscientisation et d’harmonisation de ce chakra.

  • « La mère qui m’habite est toujours près de moi pour me protéger, m’apaiser et pourvoir à mes besoins. »
  • « Je mérite le meilleur de ce que l’existence  peut m’apporter ».
  • « J’ai confiance en mon Moi supérieur pour répondre à tous mes besoins ».
  • « J’accepte mon incarnation et j’accueille pleinement toutes les expériences qu’elle me permet de vivre dans ce corps. »
  • “La Terre est ma maison, et je sais que je mérite de vivre confortablement, dans la sécurité matérielle. La matière est mon amie, je lui permets de s’installer abondamment dans ma vie. J’assume le choix de mon corps et je m’engage à lui fournir tout ce dont il a besoin pour se sentir bien.”

 

Nous présenterons ici quelques pistes visant à équilibrer ce chakra, ceci bien sûr n’excluant pas si besoin un travail thérapeutique en profondeur.

En effet les soins énergétiques comme le reiki, le Lahochi, le travail avec les rayons sacrés et d’autres thérapeutiques vibratoires fiables sont très efficaces pour purifier et libérer les empreintes mémorielles bloquant les chakras.

Rappelons ici que le rayon blanc de la pureté est associé au premier chakra.

  • Habiter notre corps, et quand nous nous sentons trop dans la tête ou que des tensions s’installent au niveau des épaules ramener la conscience au niveau des pieds.

Respirer dans les pieds, sentir le contact avec le sol.

 

 

  • Prendre soin de notre corps à tous les niveaux et bouger, danser ou faire une activité physique qui nous apporte de la joie.

Ce peut être des marches dans la nature, ou un sport que nous aimons. La danse africaine libre est particulièrement bénéfique, elle facilite beaucoup la connexion énergétique avec la terre, au point d’empêcher de dormir parfois..

  • Contacter la terre:

Par la marche pieds nus, le jardinage, la poterie.

Voici quelques postures très bénéfiquespour le 1er chakra :

  • On l’active directement en faisant l’exercice du genou à la poitrine :

Allongé(e) sur le dos.Puis replier un genou vers la poitrine, en l’entourant des bras, juste sous le genou, veiller à garder un bon alignement.

A chaque expir ramener un peu plus le genou vers la poitrine. Garder les épaules détendues et la colonne vertébrale au sol. Répéter l’exercice ensuite avec l’autre jambe puis les deux jambes en même temps.

  • Toutes les postures en position accroupie qui renforcent les jambes et rapprochent le coccyx de la terre.
  • Les postures permettant d’étirer le bas du dos comme la pince assise :

Assis(e) jambes tendues, inspirez en levant les bras, allongez la colonne vers le haut. En expirant, commencez doucement à fléchir le tronc, en initiant la flexion à partir des hanches. Le ventre reste le plus long possible.

  • Les postures debout qui renforcent les jambes et l’équilibre.

La pratique du Qi Gong fortifie les racines et les premiers chakras.

(pour approfondir les archétypes et la symbolique vous pouvez lire « Les chakras » de Liz Simpson. Pour une découverte des chakras : “Guide pratique des sept chakras, Sophie Riehl”.)

Eléah. 6/08/18.

0 Partages